Bienvenue sur le site du Comité Régional de Picardie de la Ligue des droits de l'Homme.

20140630

Procès des 5 militants de la Confédération Paysanne à Amiens

Mardi 1er juillet 2014

Communiqué de la fédération LDH de la Somme
Juin 2014
 
Le 1er juillet s’ouvre à Amiens le procès des 5 militants de la Confédération Paysanne qui ont participé, le 28 mai dernier, à l’action collective de protestation contre le projet de ferme industrielle implantée à Drucat, dite « Ferme des 1000 vaches ».
 
La Fédération de la Somme de la Ligue des Droits de l’Homme s’indigne de la réaction des pouvoirs publics face à une action syndicale symbolique menée par le deuxième syndicat agricole de France pour défendre l’emploi paysan, l’environnement et la santé des citoyens.
 
Conditions d’arrestations, placement prolongé en garde à vue, mise sous contrôle judiciaire, interdiction de se rencontrer, interdiction territoriale… : la réponse judiciaire à une action symbolique de démontage de quelques pièces de la salle de traite de la Ferme des 1000 vaches, visant à interpeller les Ministres de l’Agriculture et de l’Ecologie, apparaît tout à fait disproportionnée et inquiétante au regard du respect des droits et libertés fondamentaux.
 
En traitant tels des criminels ces militants syndicaux et en évacuant le caractère collectif de l’action par l’individualisation de leur arrestation, les pouvoirs publics nient de manière inacceptable le droit fondamental à l’action syndicale pourtant garanti par les lois de  la République.
 
Plus largement, la Fédération de la Somme de la Ligue des droits de l’Homme s’inquiète du traitement récurrent de la part des pouvoirs publics dont fait l’objet l’opposition citoyenne grandissante à cette ferme industrielle  : elle s’était d’ailleurs émue du déploiement disproportionné des forces de police (plusieurs centaines de gendarmes, hélicoptères, chiens policiers…) lors de la manifestation pacifique organisée le 28 septembre 2013 par NOVISSEN et du fichage systématique et illégal des participants. Interpellé par la Fédération, le Préfet de la Somme n’a pu que convenir de l’illégalité de ce fichage et a procédé à sa destruction.
 
La Fédération LDH de la Somme réaffirme qu’elle restera extrêmement vigilante quant au respect des droits et libertés fondamentaux des citoyens par les pouvoirs publics, dans ce contexte comme dans d’autres.
 
Elle incite chaque citoyen à être attentif à ce que les services publics de Police et de Justice soient bien employés à assurer leurs missions dans le sens de l’intérêt collectif, et non dans le but de préserver des intérêts financiers privés.
 
La Fédération LDH de la Somme attend de la Justice un traitement juste et impartial des 5 militants syndicaux de la Confédération Paysanne, dans le respect du droit fondamental à l’action syndicale, qui seul honorerait la République et ses institutions.
 
Communiqué adopté en réunion fédérale le 27 juin 2014.
Sections LDH d’Amiens, Abbeville, Roisel-Péronne, Roye, Le Crotoy-Rue.
  
Soutien aux militants de la Confédération Paysanne poursuivis pour leur opposition au projet de ferme-usine des 1000 vaches et l'association Novissen : http://www.novissen.com/Pages/default.aspx