Bienvenue sur le site du Comité Régional de Picardie de la Ligue des droits de l'Homme.

20151119

Information du comité régional de Picardie de la LdH
Le 19 novembre 2015

Lutter contre le terrorisme
sans porter atteinte à nos libertés
 
Ci-dessous le communiqué la Ligue des droits de l'Homme
suivi de l'intervention sur Radio-Campus d'Olivier SPINELLI, délégué régional de Picardie de la LdH,
et de l'intervention sur France-Inter de Maître Henri LECLERC, président d'honneur de la LdH.
 
Communiqué LDH
Paris, le 19 novembre 2015
 
On doit lutter contre le terrorisme sans porter atteinte à nos libertés

Comme on pouvait le craindre, le projet du gouvernement de proroger de trois mois l’état d’urgence pose de graves problèmes de libertés publiques et individuelles.
Pendant trois mois, pour les motifs les plus divers et sans contrôle préalable de la justice, soixante-six millions de personnes pourront :
voir la police entrer chez elles de jour et de nuit afin de perquisitionner leur lieu de travail ou leur domicile et prendre une copie du contenu de leur ordinateur ou de leur téléphone mobile. Pour cela, il suffit qu’il existe des raisons sérieuses de penser que ce lieu est fréquenté par une personne dont le comportement constitue « une menace pour la sécurité et l’ordre public » ;
être assignées à résidence si leur comportement constitue « une menace pour la sécurité et l’ordre public » et se voir interdire d’être en contact avec d’autres personnes présentant la même menace.
Le vague des motifs qui pourront être invoqués, qui dépassent de beaucoup la prévention et la répression d’actes de terrorisme, permet à tout gouvernement de s’en prendre au mouvement social dans son ensemble.
Les associations seront aussi responsables des actes de leurs membres puisqu’elles pourront être dissoutes en raison de leur comportement.
Ce que le gouvernement veut imposer au Parlement d’adopter à marche forcée illustre bien les craintes déjà exprimées par la LDH : ce qui est ici en cause, ce n’est pas l’indispensable lutte contre le terrorisme, c’est l’extension dangereuse des pouvoirs de l’Etat sans aucune garantie judiciaire.
 
Intervention d'Olivier SPINELLI, délégué régional de Picardie de la LdH.
Radio Campus, le 18 novembre 2015
Les inquiétudes de la LDH sur la prolongation de l'Etat d'urgence
et les projets du Président de la République.
(début de l'intervention : placer le curseur à partir de la 13e min) Cliquez ici
 
Intervention de Me Henri Leclerc, président d'honneur de la LDH.
France Inter, le 18 novembre 2015
«Je voudrais que les gens comprennent que
l'état d'urgence, ce n'est pas rien.»
Cliquez ici