Bienvenue sur le site du Comité Régional de Picardie de la Ligue des droits de l'Homme.

20160201

Communiqué des collectifs « Nous ne céderons pas »
et « Stop état d’urgence »
Paris, le 31 janvier 2016

A l’appel des collectifs « Nous ne céderons pas » et « STOP état d’urgence », des manifestations ont eu lieu samedi 30 janvier dans plus de 80 villes en France
 
Plus de 40 000 personnes, dont 20 000 à paris, ont marché pacifiquement contre l’état d’urgence et les différents projets de loi qui le renforcent : constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de la nationalité, reconduction de l’état d’urgence et durcissement des lois pénales.
 
Cette journée de mobilisation est un premier succès, malgré les intempéries, qui appel d’autres initiatives.
 
D’ores et déjà, les deux collectifs appellent :
 
à un rassemblement à l’Assemblée nationale vendredi 5 février à 17h, lors des premiers débats sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence et de la déchéance de la nationalité ;
 
à encourager localement les parlementaires à refuser cette grave régression démocratique.
 
Ils appellent également à soutenir les trois militants qui passent devant le tribunal mercredi 3 février au palais de justice de Paris, pour avoir bravé, le 22 novembre dernier, l’interdiction de manifester en soutien aux réfugiés décrétée par la préfecture de police.

Collectif  "Nous ne céderons pas" 
>>>>> Nous ne céderons pas <<<<<
 
Collectif "Stop état d'urgence"
>>>>> Stop état d’urgence <<<<<
>>>>> www.etatdurgence.fr <<<<<
En Picardie,
sous les parapluies mais bien là, plusieurs centaines de militants et militantes sont venus défendre les valeurs de Liberté, d'Egalité et de Fraternité pour tous, suite aux appels locaux des collectifs (associations, syndicats et partis politiques) :

 
à Creil
Plusieurs dizaines de personnes ont répondu à l'appel du collectif.

à Beauvais
Environ une centaine de personnes se sont rassemblées devant la fontaine de la rue Saint-Pierre. Un collectif local de vigilance "Nous ne céderons pas" sera mis en place prochainement !
 
à Abbeville
Une cinquantaine de personnes se sont regroupées place de l'Hôtel de Ville.

à Amiens
Plus de 200 personnes ont manifesté Place Gambetta. L'audience demandée au préfet n'a pas abouti. Le collectif Amiénois a sa page Facebook :
 
"Nous ne cèderons pas ! Amiens"